Que faut-il penser du départ de chef du design chez Apple, Jonathan Ive ?

La société à la pomme a annoncé son départ dans un post sur leur site web qui indiquait que Mister Ive quittait Apple pour démarrer sa société de design indépendante. Cette annonce se voulant rassurante, Tim Cook, le PDG d’Apple souligne que la firme continuera à bénéficier du talent de Jony en travaillant directement avec lui sur des projets exclusifs et grâce au travail continu de l’équipe de design brillante et passionnée. Beaucoup se plaisent à dire que c’est une grosse annonce qui aura des répercussions importantes pour la firme de Cupertino. Depuis plus de vingt ans, Jonathan Ive a été déterminant dans le succès de la société et ses produits. Le designer britannique est le génie créatif derrière les produits les plus emblématiques d’Apple. Bref retour en arrière.

En 1998 il soutient la stratégie de Steve Jobs et ensemble révolutionnent le look des « boites beiges » pour les transformer en ordinateurs attrayants, transparents, colorés et très éloignés de tout ce qu’il se faisait dans l’industrie informatique. Ensemble ils redressent les chiffres d’Apple avec l’iMac, cet ordinateur qui touchera une audience bien plus grande que le geek typique féru d’informatique.

Comme un duo bien rodé, c’est au-dessus du baladeur numérique qu’ils se penchent pour le réinventer, tant pour son design que pour son ergonomie. Voilà que vient au monde le premier iPod, et ceci malgré le fait que d’autres étaient effectivement présents sur ce marché.

C’est la renaissance de la marque qui s’opère et avec les années « Jobs-Ive » c’est toute une industrie qui change nos modes de consommation. Ils ne s’arrêtent pas en si bon chemin, un chemin qui connaitra un autre tournant décisif qui survient en 2007 avec la sortie du tour premier iPhone. 2007 déjà ! rendez-vous compte! Et le travail de Ive ne se limite pas au boitier ni au look en général du célèbre smartphone. C’est aussi dans ses entrailles que ses compétences sont également mises à contribution et tout spécifiquement pour son système d’exploitation et le « look and feel » qui vont avec. 

Jobs, Ive, un couple qui fonctionne bien et qui est sur la même longueur d’onde. On se souvient (ou pas) de l’amour incroyable qu’avait Steve Jobs pour la marque allemande Braun et son design épuré, simple et efficace. Un amour quasi comparable à de la jalousie tant la marque germanique avait su utiliser les influences du Bauhaus par exemple. Jony et Steve savaient vers quoi il fallait aller et cela aura une incidence sur beaucoup de choses qui sont allées au-delà du design produit tel que les interfaces utilisateurs, l’OSX, iOS et certaines applications, mais aussi un peu d’architecture plus tard avec le fameux nouveau campus de Cupertino, tout en cercle.

C’est en 2015 que l’Apple Watch apparait au public et connaitra 5 versions qui, pour le coup et pour ma part, sont discutables en termes de choix de design. Hé oui on se refait pas quand on est suisse et fils d’horloger ! 

Pour prendre la relève de Ive, Apple a décidé de ne pas nommer de remplaçant, mais de confier la supervision de l’équipe de design à Jeff Williams, le directeur opérationnel proche de Tim Cook, assisté de deux vice-présidents. Une décision interprétée différemment par les analystes. Ce choix vise à activer la collaboration entre les deux groupes. « Le design continue de jouer un rôle essentiel chez Apple, mais les idées ne circulent pas nécessairement bien entre les différentes équipées », estime-t-on.

Son départ arrive à un moment délicat pour l’entreprise : la guerre commerciale avec la Chine menace encore un peu plus les ventes d’iPhone et une autre figure de l’entreprise, Angela Ahrendts , qui dirigeait les Apple Store, a quitté le navire au début de l’année. Cela soulève, surtout, des questions sur la direction qu’Apple souhaite prendre et sa capacité à innover, alors que l’iPhone a déjà douze ans.

Si certains craignent qu’Apple perde de sa magie avec le départ de « Jony », cette transition officialise en réalité un état de fait : le designer était moins impliqué dans la conception de produits depuis plusieurs années déjà. Depuis 2015, il se concentrait sur l’Apple Park, le nouveau campus de l’entreprise de Cupertino, et les Apple Store. Pour Plusieurs analystes, son départ pourrait ainsi être l’occasion « de laisser aux autres membres de l’équipe de design plus de marge de manoeuvre »… et ainsi raviver une ligne de produits parfois jugée décevante. À moins que ce qui semble être le cas, les produits orientés sur le hardware ne sont plus prioritaires dans la stratégie d’Apple.

Quoiqu’il en soit, une page importante s’est tournée chez Apple, le dernier vestige de l’ère de Steve Jobs est bel et bien terminé. Et même si les produits que nous découvrirons en septembre sont déjà « sur les rails » la suite risque d’être très excitante. 

Vous aimez ? Prenez quelques secondes pour soutenir thierryweber sur Patreon!