Il fait beau, il fait chaud et c’est le temps des vacances. Mais il semblerait qu’il y ait plusieurs acteurs du Web qui ont décidé de ne pas chômer en cette période estivale. Et s’il y a bien un grand du Web qui a décidé d’agir, c’est bien Netflix.

C’est d’abord avec sa nouvelle saison originale « Stranger Things » que Netflix marque un point. Une série à succès qui avait déjà conquis un public important et pour lequel la sortie de cette nouvelle opus était très attendu. Il y aussi plusieurs actualités qui font parler de cette locomotive du streaming vidéo à commencer par la disparition de plus en plus remarquée (ou remarquable c’est selon) d’un acteur de moins en moins souhaité sur les plateaux de tournage: la cigarette ! Oui, il semblerait que Netflix souhaite s’engager à réduire le tabagisme pour donner l’exemple auprès d’un large public et envers les jeunes surtout. On peut lui prêter cette bonne attention tout à fait louable, mais c’est aussi sous la pression d’une ONG que tout cela a été mis en place. 

Dans un rapport, l’organisation antitabac The Truth Initiative a notamment analysé la saison 2 de la fameuse série à succès Stranger Things. Le résultat est sans appel: les acteurs y fument 262 cigarettes, soit 44% de plus que dans la saison 1. D’autres films et séries ont été passés au peigne fin avec un constat similaire.

Il n’y a malheureusement pas que de bonnes choses pour cet acteur de la vidéo en ligne. HBO Max, le nouveau grand rival de Netflix, va frapper très fort en proposant l’intégralité de Friends en exclusivité pendant 5 ans. La sitcom quittera donc Netflix en 2020. D’après The Hollywood Reporter, le groupe aurait payé 425 millions de dollars pour s’emparer de cette exclue. Un autre accord pour Le Prince de Bel-Air, The Office et Pretty Little Liars est aussi sur les rails.

Mais comme je vous le disais, Netflix ne chôme pas, comme pour se préparer à contrer de plus en plus tous ces nouveaux acteurs qui vont proposer eux aussi un catalogue de productions important. Il se paie le luxe de réunir un joli plateau de stars telles que Gal Gadot, The Rock et Ryan Reynolds dans ce qui devrait être la production la plus coûteuse de l’histoire de Netflix: « Red Notice »,  un film d’aventure-action qui nous emmènera dans un périple international à la poursuite du voleur d’œuvres d’art le plus recherché au monde. 

Et comme pour séduire le public européen et français plus précisément, ce sont de nouvelles séries françaises qui débarquent au catalogue. « Family Business » d’abord est la série française la plus récente de Netflix, car elle a débarqué sur le service à la fin du mois de juin. La suite aussi de « dix pour cent » qui au passage est une prod France 2 télévision mais qui travaille déjà sur une quatrième saison que l’on attend au printemps prochain. Les allemands ne sont pas en reste avec l’excellente production de « Dark » qui arrive également avec sa nouvelle saison depuis quelques jours seulement. 

Tout n’est pas rose et si facile pour Netflix qui doit se battre. Est-ce du coup un hasard de noter une hausse prix sur leurs offres ? On passe de 19.90 à plus de 22 francs suisses par mois ici au pays pour un abo en 4K. Cela commence à faire cher même si cela permet à quatre appareils de se connecter à votre compte.

Que penser dès lors de la venue d’autant d’acteurs de la vidéo en ligne à la location ? Va-t-on devoir payer autant d’abonnements que de séries que l’on désire suivre ? Se prépare-t-on à voir les gros acteurs révolutionner ce marché qui semble de plus en plus fourni ? Trop fourni ?Faut-il se méfier des Disney et des Apple qui vont eux aussi vouloir de notre argent pour tous ces nouveaux abonnements ? 

Pour ma part je n’ai pas la réponse à toutes ces questions et j’ai hâte de voir ce que ces nouveaux services vont nous proposer. En attendant je vous laisse, je vais me mater un nouvel épisode de « Happy » saison 2 sur mon compte Netflix, histoire de le rentabiliser !

Vous aimez ? Prenez quelques secondes pour soutenir thierryweber sur Patreon!