Lundi 3 février 2014 se tenait la visite de Romande Énergie pour découvrir le centre de dispatching ainsi que la rencontre avec les responsables du marketing de l’enseigne. Un rendez-vous placé sous le sigle du social média puisque quelques blogueurs romands étaient au rendez-vous tels que @cmic, @boloms, @_quelbazar_ ou votre serviteur @thierryweber. Le tout sous l’égide de @edithpage pour le compte de @RomandeEnergie.
Romande Énergie c’est l’électricité de la Suisse romande à travers une partie du Valais, le canton de Vaud et bientôt peut être, celui de Genève. C’est surtout un des 700 acteurs du domaine ici dans notre pays.
Philippe Durr, directeur Romande Énergie Commerce SA nous présente les grands axes de la régie romande et parle également de son propre parcours déjà empreint d’expériences dans le monde de l’énergie. La taille de cette entreprise et sa place en Suisse ou même dans le monde en comparaison des acteurs en place sont évoquées ici comme un avantage. On aborde l’importance de la communication sur l’incidence des choix techniques et stratégiques en matière d’énergie. Parler d’écoénergie oui, mais savoir de quoi il s’agit c’est peut-être mieux, un point sur lequel Monsieur Durr insiste.
La notion de région et de local entre également en compte dans ses propos. Une conclusion qui s’est avérée comme évidente: créer une AOC sur l’énergie. Romande Energie a une vocation plus “rurale” que les autres groupes présents en Suisse et surtout basés dans les grandes villes. Le besoin de communiquer et de donner dans le marketing pour une entreprise comme Romande Energie est devenu une suite logique en prévision de l’ouverture du marché et sa libéralisation. Une belle opportunité que d’entamer le dialogue et mettre en place la communication avec le client quelque il soit, “du squatteur à la multinationale”
On parle également des différents partenariats faits sur des projets pilotes pour des solutions qui seront commercialisées dans le futur comme le système Ecowizz de la société Geroco. Romande Energie aide et intervient pour améliorer ce type de solutions, une véritable valeur ajoutée à leur offre.
Le Projet Déclic avec ses ménages pilotes qui ont partagé leur expérience en ligne et à travers des témoignages. Un site Web agrémenté d’un système de partage sur leur indice de consommation pour en parler et réagir sur leur suivi. C’est plus de 3000 foyers qui sont connectés à cette plateforme pour s’informer et partager ces données. Environ 10’000 connexions par mois sont à compter sur ce site.
Un autre aspect fut débattu durant cette soirée: l’importance de la simplicité de la communication pour les choix proposés aux clients à l’image du site Web de la Romande Énergie: clair, simple et complet. Dans cette opération de communication, les buts de cette société sont de mettre en avant les produits “terre romande” et “terre suisse » qui sont même garantis par un label.
Un troisième « produit » va bientôt voir le jour grâce au crowdsourcing: “terre d’ici” pour co-construire ce nouveau produit à l’aide des clients et de la communauté, un peu à l’image de la Migros qui avait impliqué ses propres clients pour donner vie à de nouveaux produits proposés à la vente.
« Terre d’ici » c’est le prochain label pour un produit encore plus local, l’énergie qui viendrait de sa région voir même de son quartier, un produit qui devrait être disponible en 2015.

“L’énergie électrique est le produit le plus frais que vous puissiez trouver, il est consommé au même instant qu’il est produit”

Vous aimez ? Prenez quelques secondes pour soutenir thierryweber sur Patreon!